MENU

Lux Tempore est un jeune ensemble professionnel vocal et instrumental, à géométrie variable, fondé et dirigé par Julián Villarraga, qui se passionne à explorer diverses époques de l’histoire de la musique. Notre objectif est de présenter des œuvres d’une grande valeur esthétique et pourtant malheureusement méconnues du grand public. Nous aimons aussi interpréter ces œuvres avec une approche historique et des instruments de la période correspondante. Nous vivons en effet une époque où le travail des musicologues permet d’enrichir de plus en plus le catalogue des compositeurs et de redécouvrir ces musiciens oubliés, mais aussi d’avoir de plus en plus de notions de comment la musique était alors jouée. Nous remettons donc en lumière des trésors restés enfouis ou de moins nous essayons de faire plus visibles des œuvres injustement méconnues.

Mais, au dessus des objectifs historiques ou « musicologistes », nous aimerions vraiment apporter un grain de sable au bien-être de nos auditeurs. Que « Lux Tempore » vous fasse vraiment passer un « temps de lumière ». Que nous écouter soit une nourriture pour l’âme et une réjouissance pour l’esprit. Voilà notre principal désir.

Pour mieux connaître l'histoire de notre ensemble, nous vous invitons à visiter la page Genève Baroque car Genève Baroque était notre nom, avant de devenir Lux Tempore.

* * *

NOTRE PROCHAIN CONCERT :

Prochain concert

1922 - Trois chefs-d’œuvre choraux a capella

1922. Quatre ans après la fin de la Première Guerre mondiale, l’humanité se relève à peine d’une pandémie qui provoqua entre 20 et 50 millions de morts. C’est dans ce contexte que trois compositeurs majeurs de leur temps créent trois pièces vocales sacrées porteuses de paix et d’espoir.
Cent ans plus tard, ces chefs d’œuvre résonnent de manière toute particulière aux auditeurs contemporains et l’ensemble Lux Tempore, grâce à ses seize chanteurs et chanteuses professionnel-le-s, se réjouit de partager cette superbe musique injustement oubliée.

Les trois œuvres présentées ont été composées en 1922. Hors du mouvement des Années Folles et de l’émergence de genres musicaux tels que le jazz ou le fox-trot, la Messe de R. Vaughan-Williams, le Requiem de I. Pizzetti et le Psaume 50 de F. Melius Christiansen conservent des canons musicaux plutôt anciens ou classiques. Si ces œuvres proviennent de milieux culturels différents, les traditions anglicane, catholique italienne et luthérienne nordique se côtoient toutefois harmonieusement dans un sentiment de spiritualité universelle.

Le retour aux sources grégoriennes initié à la fin du XIXe siècle dans la musique chrétienne lie de façon directe la Messe à double chœur de Ralph Vaughan-Williams (1872-1958) et le Requiem à huit voix du compositeur italien Ildebrando Pizzetti (1880-1968). Si ces deux compositeurs sont fidèles à ce mouvement, leur façon d’amener les mélodies grégoriennes et le plain chant à la musique polyphonique est néanmoins différente: R. Vaughan-Williams reste attaché à l’élégance et au mélodisme caractéristiques de la musique anglaise, tout en y apportant un traitement harmonique très influencé par le modalisme.
I. Pizzetti reste un fidèle continuateur de la lignée des madrigalistes italiens: sa musique est totalement dépendante du texte, tandis que l’harmonie constamment tonale s’ouvre davantage vers de riches dissonances. Il en résulte ainsi une musique très expressive qui figure parmi les plus belles pages de la musique chorale italienne du XXe siècle.
Empreintes d’une remarquable beauté, ces deux œuvres produisent chez l’auditeur des émotions musicales très diverses, mais reliées par le sentiment puissant d’une forme de sérénité et de paix.

La troisième œuvre présentée est le Psaume 50 du compositeur norvégien Fredrik Melius Christiansen (1871-1955) qui effectue la plupart de sa carrière aux États-Unis. Fidèle à la tradition luthérienne, cette pièce contient des moments homophoniques très lyriques et empreints d’une grande piété, tout en offrant certains passages contrapuntiques très exigeants vocalement. Il en résulte une musique belle, grandiose et virtuose.

L’ensemble Lux Tempore a à cœur de remettre en lumière ces trois chefs d’œuvre et d’apporter au public spiritualité et consolation par l’intermédiaire de ces musiques d’une grande beauté.

Julián Villarraga